Contexte & enjeux

Aujourd’hui, la mer est le dernier espace du globe qui reste largement inexploré par l’homme alors qu’il recèle des ressources naturelles abondantes et variées. Après les théâtres terrestres et désormais spatiaux, l’affrontement des puissances ne peut que s’amplifier dans le domaine maritime, au fur et à mesure que les gisements de richesses y seront de mieux en mieux connus. Mais les enjeux de puissance politique ou de possession des richesses ne sont pas, loin s’en faut, les seuls risques à prendre en compte en matière de sûreté. Le monde troublé actuel voit en effet émerger de nouvelles formes d’actions, au mode opératoire et à la violence diverses, mais relevant toujours d’une intention de malveillance.

Dans ce contexte, ATHANOR Engineering inscrit son action en considérant que les risques liés à la sûreté de l’usage de la mer sont des évènements  :

  • se produisant dans l’espace aéro-maritime, depuis la haute-mer jusqu’au littoral
  • pouvant potentiellement porter atteinte aux :
    • navires, leurs cargaisons et leurs équipages
    • ouvrages marins, les ressources exploitées et leurs “équipages”
    • milieu naturel, personnes tierces et biens tiers
  • imputables à une action (humaine) de malveillance.

Par ailleurs, dans de nombreux cas, les risques à prendre en compte en matière de sûreté maritime et de sécurité maritime (i.e. non imputables à une volonté de malveillance) relèvent d’évènements similaires, voire parfois identiques. Cette simple considération, combinée au constat selon lequel les usagers de la mer sont nombreux et présentent un profil varié milite ainsi pour la création d’un réseau de “lanceurs d’alerte”, dans lequel les canaux de communication d’opportunité prédominent.

Nos concepts de solution

Les solutions proposées par ATHANOR Engineering reposent sur deux notions que sont :

  • un dispositif “actif”, à bas coût (AIS/X®) et déployé sur la plupart des équipements présents (navires, installations fixes, dispositifs d’aide à la navigation) qui apporte une capacité de :
    • localisation de confiance
    • d’identification de confiance
    • d’alerte de confiance
    • de détection, au travers des capteurs pouvant y être raccordés (IR, radar,..)
  • une zone maritime, autour d’installations pétrolières ou d’éoliennes off-shore par exemple, pour laquelle il s’agit, au travers d’échanges sécurisés entre les dispositifs actifs, de tenir à jour une situation tactique :
    • de confiance concernant les parties prenantes (navires, embarcations, aéronefs) ayant une raison légitime d’y opérer (pistes “amies”)
    • unique et partagée, entre toutes les parties prenantes légitimes, des pistes non connues comme “amies” et donc sujettes à une surveillance particulière.
    • accessible depuis n’importe quel device (PC, tablette durcie ou smartphone), relié directement à l’un des AIS/X®  (lien filaire ou WiFi) ou à distance par un lien Internet.

Les solutions s’articulent autour des concepts suivants :

  • des solutions apportant une réponse économiquement asymétrique entre leur coût de possession (low cost) et l’impact du risque qu’elles permettent de maîtriser
  • des solutions eXtended à partir d’une raison d’être qui est la fonction anti-collision du système AIS
  • des solutions s’appuyant sur une norme et des protocoles de communication standardisés pour garantir l’interopérabilité entre les diverses communautés métiers œuvrant au sein de l’espace aéro-maritime mondial.